31.1.12

Espoir / Désespoir


# Espoir

Vu hier après-midi, ce film  m'a beaucoup touchée, surtout par la grâce de Corinne Masiero. C'est après avoir lu deux entretiens avec elle que j'avais eu envie de voir le film. Elle y est touchante, grave, magnifique dans ce rôle de femme sans domicile, dont les petits gestes quotidiens organisent cette vie qui n'est pas supportable. On ne sait pas tout des situations, des personnages et de leurs relations. Mais c'est que, comme Louise, le film parle peu, il ne s'épanche pas. Malgré tout l'espoir est là, qui nous éblouit dans le sourire lumineux de Louise. 










# Désespoir


Nul espoir, par contre dans ce roman, et c'est sans doute ce qui en rend la lecture assez éprouvante, plus encore que la violence de certaines situations. Mais j'ai aimé l'écriture et il me semble qu'elle nous dit quelque chose de la vie d'une grande partie du peuple algérien aujourd'hui. Entre extrémismes, attentats, violences familiales, mariages forcés, mais aussi tous les petits dysfonctionnements et incohérences de la société qui rendent tout si compliqué et absurde, beaucoup rêvent d'une vie meilleure ailleurs. J'ai repensé au film Viva l'Aldjérie de Nadir Moknèche, qui avait la même noirceur.







Louise Wimmer, un film ne Cyril Mennegun
Si tu cherches la pluie, elle vient d'en haut, de Yahia Belaskri, 
Editions Vents d'ailleurs


28.1.12

Une certaine idée de la pause


Je passe pas mal de temps devant mon clavier en ce moment, mais je me ménage quand même quelques pauses salutaires.

Pour se changer les idées, certains se feraient un café, croqueraient un carré de chocolat ou se grilleraient une cigarette.
Moi mon truc, c'est de tricoter quelques rangs - même si je fais aussi un détour pas la boîte de chocolats... !
C'est comme ça, quand mes dix doigts s'occupent, mes idées s'éclaircissent.
Et à ce rythme là, un petit projet tricot est vite fini.

Le premier est pour l'amoureux, avant le retour du grand froid.
























Pour le bonnet Gris et Canard :
Modèle Phildar
Catalogue accessoires n°58 - automne/hiver 2011-12
Laine Phildar Partner 6 - Coloris Canard et Minerai
et Partner 3,5 - Coloris Noir et Minerai
Aiguilles 4,5 - une-demie pelote de chaque coloris

 
Le modèle est vraiment chouette porté, malgré sa simplicité apparente. J'aime beaucoup les coloris, notamment le chiné créé par le mélange des deux fils dans la bordure en côtes. 
Mais la qualité de cette laine est décevante et variable selon les teintures. Le bleu canard est bien doux mais le gris pas du tout. Bon, j'en ai encore un peu en stock et il va bien falloir que je l'écoule , donc on en reverra quand même par ici...

Et petite précision technique, pour aller vite je n'ai pas essayé d'apprendre la technique du Magic Loop, donc ce bonnet a une couture.
L'amoureux l'a repérée illico avec son œil d'expert !



Motivation(s) ...


Je devrais penser analyse d’œuvre, plan, bibliographie...

Mais dans ma tête, je rêve de maths appliquées, d'échantillons, de mariage de couleurs...

Dites, si je voulais me coudre un truc rapide rien que pour moi, histoire d'une pause machine à coudre pour mieux retourner travailler après, vous me conseilleriez quoi ?








# Tasse achetée à Oulan-Bator, même si ce n'est pas de l'artisanat local !
# Thé de Noël pour une pause réconfortante


24.1.12

Mini-couche... mais lavable




Forcément, la poupée de Maël avait besoin d'une couche.
Et forcément, ce devait être une couche lavable !

Voici une petite bricole personnelle, une version très simplifiée des couches que j'ai cousues pour Maël, sans élastiques, mais ça tient très bien comme ça. Il faut dire que la poupée est moins remuante que son petit propriétaire...

Ceci dit, avec une couche découpée dans une chute de velours bio tout doux, cette poupée est quand même choyée, non ?


Pour la mini-couche lavable
Modèle maison et patron sur-mesure
Velours de coton bio spécial couches lavables
et velcro doux et dur de chez Couche Nature



Et pour celles qui voudraient jouer à la poupée ce mercredi, voici un petit tuto vite fait.
Laissez-moi un petit commentaire si vous utilisez ces explications, je suis curieuse de voir vos versions.  


 
















# Pour dessiner le patron de la couche, inspirez-vous des images ci-dessus, à adapter aux dimensions de votre poupée.

# Découpez deux fois la forme de la couche, en laissant une petite marge de couture tout autour.

# Cousez les deux morceaux endroit contre endroit en laissant une ouverture de quelques centimètres, de préférence sur la partie qui correspondra au dos de la couche (plus large et moins visible). Puis, crantez tout le tour de la couche.

# Retournez. Fermez l'ouverture à petits points. Pour une jolie finition, surpiquez tout le tour de la couche à quelques millimètres du bord.

# Découpez une bande de velcro doux à placer sur l'avant de la couche et deux petits morceaux de velcro dur pour les ailettes. En mercerie, on est généralement obligés d'acheter autant de dur que de doux, mais les sites spécialisés en couches lavables les vendent séparément, ce qui est bien pratique pour les grosses productions.
Pour la couture des velcros, pensez à bien les placer au bon endroit, la bande de velcro doux à l'extérieur devant ; les deux petites pièces de velcro dur à l'intérieur des ailettes. D'accord, pour la plupart d'entre vous, ce n'était sûrement pas la peine de préciser mais rappelez-vous que j'ai deux mains gauches et, par conséquent, deux demi-cerveaux gauches, ce qui parfois n'aide pas se repérer dans l'espace... Et puis, découdre du velcro est assez pénible. 
Bref, vous piquez tout le tour de chaque morceau de velcro, au bon endroit.

Et voilà ! Amusez-vous bien !


Si cette semaine, les poupées se mettent toutes à porter des couches lavables, 
je vous promets une petite galerie-photos 
de tous vos projets pour mercredi prochain. 

Vous êtes partantes ?




20.1.12

Sous le sapin # 3

Oups... le mois de janvier défile à grands pas.
Et mes bonnes résolutions d'être plus présente ici résistent assez mal durant ce mois qui est surtout celui des devoirs à rendre pour mon master. 

Je ne vous avais même pas encore montré ce qu'il y avait sous le sapin... pour moi !
Mais autant vous prévenir que ma production tricotesque ne devrait pas trop faiblir cette année.

Il y a d'abord ma petite sœur qui a bien compris (grâce à ce message subliminal ), que je devais absolument, pour parfaire mon expérience, tricoter au moins une fois dans ma vie une paire de chaussettes.


 Chaussettes et Cie - Editions de Saxe

Et bien, je feuillette, je choisis, j'hésite, je me rends compte que mon stock ne contient pas encore la laine adéquate... 
Allez, je vais devoir m'approvisionner au plus vite car tout cela est trop tentant !


Et puis il y a l'amoureux... 
Attention, si vous étiez mortes de jalousie devant le Barbu de la famille Procrastinades, sachez qu'il existe un deuxième spécimen de cette espèce rare. Après l'homme-idéal-de la blogeuse couseuse, voici l'homme-idéal-de la blogeuse tricoteuse. 

Le mien appartenant à cette deuxième catégorie, c'est donc tout naturellement qu'il a entrepris, dans le plus grand secret, de trouver quel kit d'aiguilles circulaires me conviendrait le mieux. Ne s'arrêtant pas à ce deuxième message subliminal, il a visité nombre de forums de spécialistes, visionné force vidéos comparatives et débusqué la mercerie parisienne qui pourrait lui vendre l'objet convoité. Il a téléphoné, il s'est finalement rendu directement sur place... Eh oui, mesdames du Comptoir, je ne sais pas si vous avez beaucoup d'hommes dans votre clientèle, mais c'est moi qui ai l'immense joie de partager la vie de celui-ci !

Et l'investissement de l'amoureux ne se limitant pas à un acte purement commercial, sachez qu'il a aussitôt entrepris de m'expliquer l'assemblage de mon nouveau jouet. Et qu'il a achevé de m'épater en me répondant le plus simplement du monde que non, je n'aurai plus besoin de mes quatre ou cinq aiguilles double-pointes, mais qu'il suffisait que j'apprenne la technique du magic loop... euh, bon, d'accord...


 
 


































Kit d'aiguilles circulaires Knit Pro
Symfonie Wood Interchangeable Deluxe Set
8 tailles d'aiguilles et 4 cables interchangeables


En plus d'être très belles, elles sont aussi fines, légères, confortables... un vrai bonheur !

J'en profite pour vous montrer un aperçu de mon dernier cadeau home-made, destiné à ma petite sœur (celle qui prend le risque de recevoir une paire de chaussettes l'an prochain...).
Mais comme je ne l'ai pas photographié avant de le lui offrir, vous n'en verrez pas davantage. Sauf si vous rendez visite à Claire qui a fait exactement le même, pour sa sœur à elle ! Incroyable non ?


Pour le snood
Modèle Phildar
Catalogue accessoires n°58 - automne/hiver 2011-12
Laine Phildar Partner 6 - Coloris Canard
Aiguilles 4 et 5 - 4 pelotes 



10.1.12

Sous le sapin # 2

























Il y a avait ce projet qui me tenait à cœur.
Je vous avais montré les première étapes de la réalisation, mais la poupée ne pouvait quand même pas arriver toute nue. Je lui avais donc concocté une première tenue.





































Pour le tout petit garçon de la famille, nous avons donc : un pantalon en velours très doux coupé dans un tissu acheté il y a plus d'un an pour faire une salopette à Maël, un tee-shirt en jersey rayé de récup, et un gilet bien chaud au point mousse.

Dans quelque temps, Maël pourra exercer ses petites mains avec les boutons du gilet et les pressions au dos du tee-shirt. Petit détail d'une idée qui m'est venue au dernier moment, des pressions de couleurs différentes pour ne pas se tromper en les refermant :



















Crash-test réalisé le 25 décembre au matin par Maël assisté de trois cousines surexcitées... j'ai eu raison de miser sur le simple et solide !


Pour le tee-shirt et le pantalon :
Patrons du panty et de la blouse (réduit en largeur), 
du livre ''Poupées en chiffon'' de Corinne Crasbercu
déjà présenté ici 

Pour le gilet : 
Modèle by La Poule
Laine Phildar Partner 6 - coloris Perse - aiguilles  5.5
Réduit en longueur car il me restait moins d'une pelote,
et j'ai fait des boutonnières plutôt que des brides





4.1.12

Une année qui commence...
















... et que je vous souhaite douce, lumineuse et pétillante !