23.12.12

Pour décorer... Noël # 2






C'est la première fois, cette année, que nous faisions un arbre de Noël à la maison. Mais aucune envie d'acheter un des sapins vendus dans le commerce et cultivé dans des conditions qui ne nous conviennent pas...

Alors, une branche de notre marronnier, qui devait être coupée, passera ses dernières semaines dans notre salon, ornée de quelques boules et de décorations faites maison... et bien au chaud !

 
























Pour les petites décorations, on a sorti la pâte à modeler auto-durcissante, le rouleau à pâtisserie, les emporte-pièces. Et on a testé des empreintes (fourchette, cure-dent, briques Duplo), le modelage à la main, le dessin. 

J'ai savouré ces moments partagés avec mon petit bonhomme et le plaisir de préparer cette fête à notre façon.


Je vous laisse sur un sourire et vous souhaite une fin d'année douce et rieuse
A l'année prochaine




20.12.12

Du chocolat...déjà






Ce mercredi, on a fait des truffes au chocolat pour la maîtresse de Maël et les trois gentilles ATSEM qui interviennent dans la journée de la classe de maternelle. Et puis aussi un peu pour nous, c'était trop tentant...

C'est la première fois que j'en faisais, et je pensais que c'était bien plus compliqué que ça. En fait, pas du tout ! Et les petites mains peuvent participer à toutes les étapes, mélanger les ingrédients puis rouler les truffes dans le chocolat, lécher la cuillère, le plat, les doigts...































Et pour faire de jolis paquets, j'ai chipé cette jolie idée à Gedane, trouvée sur Pinterest grâce à Charlotte. Merci les filles, car j'étais bien embêtée avec mes truffes à emballer...




*** La recette ***
Pour une cinquantaine de truffes

200 g de chocolat pâtissier
100 g de sucre en poudre (on peut moins...)
100 g de beurre
2 jaunes d’œuf
4 cuillères à soupe de lait
du chocolat en poudre








# Faire fondre dans une casserole le chocolat en morceaux, le sucre, le beurre et le lait.

# Retirer du feu, ajouter les jaunes d’œuf et mélanger.

# Laisser tiédir, puis bien durcir au réfrigérateur (1 h au moins).

# Fabrication des truffes : roules des petites boules dans la paume des mains puis dans le chocolat en poudre.

# Laisser au moins 1 h au frigo avant de déguster... ça, bien sûr, c'est en théorie.




12.12.12

Première impression

 
 
Voilà un moment que je voulais tenter des impressions sur tissus. Pouvoir dessiner un motif et le reporter pour transformer un tissu uni. Ou encore afficher des petits mots ici ou là sur des vêtements ou des petits objets pour la maison.






















Pour le tout dernier épisode du Défi'13, l'idée était de tester une nouvelle technique. C'était l'occasion de me lancer - enfin - dans le crochet, mais je suis restée modeste dans mes ambitions... Et j'ai préféré tamponner quelques sous-vêtements pour garder mon petit garçon au chaud mais avec classe.

























Motifs au tampon
Le tampon étoile est fait à partir d'une gomme que j'ai découpée au cutter.
Pour les petits mots, j'ai utilisé deux séries de tampons du commerce.
L'encre est prévue pour résister au lavage après avoir été repassée au fer chaud. 
Je n'ai pas encore testé cette étape fatidique... je croise les doigts. 

10.12.12

Promenade au jardin # hiver




















Nous aurons bientôt profité de notre jardin aux quatre saisons. A chaque fois, c'est un plaisir de découvrir son nouveau visage. Ce weekend ayant commencé avec quelques flocons et sous le soleil, il avait un petit air montagnard qui n'était pas pour me déplaire.

Petit clin d’œil à Charlotte, je n'ai pas pu résister à photographier mes pieds chaudement chaussés dans la neige fraîche.



6.12.12

Pour patienter ... Noël #1












Je ne suis pas vraiment une habituée des préparatifs fébriles de Noël, des petites décos dans la maison, des sapins bien décorés.
Mais, avec un petit bonhomme de presque 3 ans, difficile de ne pas s'y mettre finalement. Surtout quand mes bricoles sont accueillies avec tant d'enthousiasme !


 
 Il y a donc chez nous depuis quelques jours un calendrier de l'Avent.
Tout simple, imaginé au matin du premier jour de décembre.
Pas de cadeaux, pas de pochettes à ouvrir. Juste des petites formes à accrocher chaque jour tout au long d'une guirlande. 
Et comme elle paraît encore longue cette guirlande ! Et comme c'est difficile d'attendre le lendemain pour avancer un peu !




















Bien sûr, rien n'interdit de faire et défaire... pour mieux recommencer. 
Maël y passe un temps fou.



Calendrier de l'Avent 
2,50 à 3 m de ficelle - 2 punaises - 25 petites pinces à linge - bristol et feutres
Enfiler les pinces à linge sur la ficelle, en faisant un nœud avant et après chacune
Dans le bristol, découper 25 silhouettes
Numéroter de 1 à 25 les silhouettes et les pinces à linge

Les petites mains peuvent décorer les formes, les accrocher chaque jour ou toutes d'un coup, repérer leur place grâce aux chiffres écrits sur les pinces, compter les jours passés et ceux qui restent à attendre...
de quoi patienter encore quelques jours.

En tout cas, Père Noël, tu es attendu de pied ferme 
pour le 25 sans faute et avec ta barbe blanche !



23.11.12

Effet papillon





























Une bricole un peu printanière pour être vraiment de saison...
Quelques papillons en papier japonais accompagnaient ce petit gilet pour Adèle.

Petits papiers pliés et enfilés sur un fil de nylon - quelques perles en bas pour donner un peu de poids.


Guirlande de papillons :
Papier japonais acheté à Paris, librairie Junku
Explications de l'origami ici,
il n'y a qu'à faire comme sur les photos
 
 
Et puis pour les noëlleries, je ne m'inquiète pas trop. Avec un loulou en petite section, elles devraient pointer le bout de leur nez à la maison très prochainement.

15.11.12

Petit bleu et petit jaune







Un fil aux algues
Du bleu canard
Pour une toute petite Adèle qui a fait attendre sa maman et son papa quelques jours avant de se lancer dans le grand bain...
























Un petit gilet tout doux tricoté cet été, avec lequel je tente un retour automnal...


Petit bleu :
Cardigan à empiècement arrondu 
des Intemporels pour bébé
Taille 3 mois
Laine Phildar Thalassa - coloris Canard
3,5 pelotes - aiguilles 5
Boutons de la mercerie
Petite note en plus :
Mes augmentations dans l'empiècement au point mousse ne sont vraiment pas jolies-jolies.
Je les ai faites en relevant le fil entre deux mailles.
Vous auriez-fait comment vous ?


  Plein d'autres gouttelettes par ici
 

23.4.12

F-Haine...

Je réalise que je ne suis pas venue par ici depuis plus de deux mois. C'est ça de mener plusieurs vies en même temps, il faut bien se fixer quelques priorités quand même...

Alors, ce n'est peut-être pas encore le grand retour, mais déjà une envie de revenir à mes bricoles, d'autant plus qu'elles sont en lien avec l'actualité. 
Malgré ce petit goût amer de semblant de défaite au lendemain du premier tour. A moins que ce ne soit le triomphalisme trop éclatant de certains -certaine- qui soit difficile à digérer.


Et pourtant, quand j'ai commencé à m'intéresser à la politique - il y a une petite vingtaine d'années - le FN ne faisait ''que'' 15 % des voix...






Et pourtant, j'ai bien voulu croire que cette fois, notre front, celui de gauche, pourrait rassembler les ras-le-bol trop souvent dispersés. A l'image de cette affiche vue en manif, et que j'avais copiée pour l'amoureux, à petits coups de pinceaux...





Allez, ils sont quand même bien nombreux ces petits poissons. 
S'ils restent motivés, ils arriveront bien à se faire entendre un jour !





15.2.12

No-sew-project


Je ne sais pas si c'est à cause de l'hiver ou du bazar qui encombre mon bureau, mais depuis quelque temps, je sors plus facilement mes aiguilles à tricoter que ma machine à coudre.

Pour me remettre un peu à la couture, j'ai pris deux décisions.
J'ai commencé par ranger tous les tissus de mon stock et essayé d'imaginer, comme ça, spontanément, comment je pourrais les transformer.
Et puis je me suis inscrite sur un site vraiment chouette qui fourmille d'inspirations et que vous connaissez sûrement. Si ce n'est pas le cas, cliquez vite sur l'image !






Et ça marche presque !
Parce que je viens d'utiliser la fin de mon coupon de laine polaire que je grignote depuis quelques années.
Mais que, par contre, je n'ai pas fait un point de couture pour ce projet. 






Veste sans couture :
Laine polaire douce et épaisse du Marché Saint-Pierre
Modèle du Pochée n°8, sans les manches
Très inspirée aussi de ce très beau gilet tricoté par Madame Son des Grelots
Et ma veste a beau être rapide à faire, il lui manque ce si joli point de blé...



9.2.12

Air de famille


Après le grand, un petit bonnet est tombé de mes aiguilles.

Trois bonnes excuses à cela. D'abord, ce premier bonnet de la saison commençait à être petit. Il y a aussi eu l'arrivée de la neige et, avec elle, l'envie de protéger ses petites oreilles un peu plus chaudement. Et puis j'avais des restes de laine...

Forcément, il y a comme un air de famille.

























Le bonnet gris et canard petit format :
Bonnet fille ''Tous à la montagne'' de la Droguerie
Taille 2-4 ans
Laine Phildar Partner 6 - coloris Canard
et Partner 3,5 - coloris minerai et noir en mélange
  Un reste de chaque - aiguilles 5
 
Petites notes en plus :
Pas de pompon... un peu par flemme
La taille 2-4 ans est juste pour mon ''deux ans'' et j'ai rajouté un motif de torsade
J'ai appris qu'on pouvait faire des rayures verticales en tricot !



Rassurez-vous, la total look family s'arrêtera là. Non que je n'ai pas projeté un temps de me joindre à la tendance, mais mon bonnet est retourné à l'état de pelotes faute de matière première (nata, je ne te copierai pas finalement !).
 







3.2.12

* this moment *



{this moment} - A Friday ritual. A single photo - no words - capturing a moment from the week. A simple, special, extraordinary moment. A moment I want to pause, savor and remember.

*******



Cette semaine, je m'inspire du petit rituel 

1.2.12

Choco-poire






























































 Tartelettes au chocolat
Poires au sirop vanillé


Des délices préparés pour apporter chez des amis le weekend dernier, mais je suis sûre que cela ferait aussi un très bon goûter en ce mercredi glacial.

J'avais d'abord prévu les tartelettes au chocolat, mais je me suis dit qu'un peu de fruits allègerait l'ensemble. Je me suis lancée dans la préparation des poires au sirop, très rapide et simple, et bien meilleure que n'importe quelle conserve.
 
Recettes recopiées chez La Poule, mais quantités augmentées pour la première !

Pour 8 tartelettes au chocolat :
Garnir 8 petits moules de pâte sablée et faire cuire à blanc 1/4 heure à 180°C, puis laisser refroidir.
Pendant ce temps, faire fondre à feu doux dans une casserole 1 tablette et demie de chocolat à pâtisser, 3 cuillères à soupe pleines de crème fraîche épaisse et 80 g de beurre (demi-sel par chez nous, et avec le chocolat c'est parfait !).
Remplir les fonds de tarte de cette ganache.
Après refroidissement on peut décorer. Nous, on aime les granulés de chocolat rapportés de Belgique.

Pour les poires au sirop vanillé :
Porter à ébullition 1/2 litre d'eau avec 150 g de sucre et une cuillère à soupe d'extrait de vanille liquide, puis laisser réduire 1/4 heure.
Y plonger les poires pelées et coupées en deux.
Laisser cuire à feu doux pendant 20 minutes.
Laisser refroidir dans le sirop.
Et c'est tout !



31.1.12

Espoir / Désespoir


# Espoir

Vu hier après-midi, ce film  m'a beaucoup touchée, surtout par la grâce de Corinne Masiero. C'est après avoir lu deux entretiens avec elle que j'avais eu envie de voir le film. Elle y est touchante, grave, magnifique dans ce rôle de femme sans domicile, dont les petits gestes quotidiens organisent cette vie qui n'est pas supportable. On ne sait pas tout des situations, des personnages et de leurs relations. Mais c'est que, comme Louise, le film parle peu, il ne s'épanche pas. Malgré tout l'espoir est là, qui nous éblouit dans le sourire lumineux de Louise. 










# Désespoir


Nul espoir, par contre dans ce roman, et c'est sans doute ce qui en rend la lecture assez éprouvante, plus encore que la violence de certaines situations. Mais j'ai aimé l'écriture et il me semble qu'elle nous dit quelque chose de la vie d'une grande partie du peuple algérien aujourd'hui. Entre extrémismes, attentats, violences familiales, mariages forcés, mais aussi tous les petits dysfonctionnements et incohérences de la société qui rendent tout si compliqué et absurde, beaucoup rêvent d'une vie meilleure ailleurs. J'ai repensé au film Viva l'Aldjérie de Nadir Moknèche, qui avait la même noirceur.







Louise Wimmer, un film ne Cyril Mennegun
Si tu cherches la pluie, elle vient d'en haut, de Yahia Belaskri, 
Editions Vents d'ailleurs


28.1.12

Une certaine idée de la pause


Je passe pas mal de temps devant mon clavier en ce moment, mais je me ménage quand même quelques pauses salutaires.

Pour se changer les idées, certains se feraient un café, croqueraient un carré de chocolat ou se grilleraient une cigarette.
Moi mon truc, c'est de tricoter quelques rangs - même si je fais aussi un détour pas la boîte de chocolats... !
C'est comme ça, quand mes dix doigts s'occupent, mes idées s'éclaircissent.
Et à ce rythme là, un petit projet tricot est vite fini.

Le premier est pour l'amoureux, avant le retour du grand froid.
























Pour le bonnet Gris et Canard :
Modèle Phildar
Catalogue accessoires n°58 - automne/hiver 2011-12
Laine Phildar Partner 6 - Coloris Canard et Minerai
et Partner 3,5 - Coloris Noir et Minerai
Aiguilles 4,5 - une-demie pelote de chaque coloris

 
Le modèle est vraiment chouette porté, malgré sa simplicité apparente. J'aime beaucoup les coloris, notamment le chiné créé par le mélange des deux fils dans la bordure en côtes. 
Mais la qualité de cette laine est décevante et variable selon les teintures. Le bleu canard est bien doux mais le gris pas du tout. Bon, j'en ai encore un peu en stock et il va bien falloir que je l'écoule , donc on en reverra quand même par ici...

Et petite précision technique, pour aller vite je n'ai pas essayé d'apprendre la technique du Magic Loop, donc ce bonnet a une couture.
L'amoureux l'a repérée illico avec son œil d'expert !



Motivation(s) ...


Je devrais penser analyse d’œuvre, plan, bibliographie...

Mais dans ma tête, je rêve de maths appliquées, d'échantillons, de mariage de couleurs...

Dites, si je voulais me coudre un truc rapide rien que pour moi, histoire d'une pause machine à coudre pour mieux retourner travailler après, vous me conseilleriez quoi ?








# Tasse achetée à Oulan-Bator, même si ce n'est pas de l'artisanat local !
# Thé de Noël pour une pause réconfortante


24.1.12

Mini-couche... mais lavable




Forcément, la poupée de Maël avait besoin d'une couche.
Et forcément, ce devait être une couche lavable !

Voici une petite bricole personnelle, une version très simplifiée des couches que j'ai cousues pour Maël, sans élastiques, mais ça tient très bien comme ça. Il faut dire que la poupée est moins remuante que son petit propriétaire...

Ceci dit, avec une couche découpée dans une chute de velours bio tout doux, cette poupée est quand même choyée, non ?


Pour la mini-couche lavable
Modèle maison et patron sur-mesure
Velours de coton bio spécial couches lavables
et velcro doux et dur de chez Couche Nature



Et pour celles qui voudraient jouer à la poupée ce mercredi, voici un petit tuto vite fait.
Laissez-moi un petit commentaire si vous utilisez ces explications, je suis curieuse de voir vos versions.  


 
















# Pour dessiner le patron de la couche, inspirez-vous des images ci-dessus, à adapter aux dimensions de votre poupée.

# Découpez deux fois la forme de la couche, en laissant une petite marge de couture tout autour.

# Cousez les deux morceaux endroit contre endroit en laissant une ouverture de quelques centimètres, de préférence sur la partie qui correspondra au dos de la couche (plus large et moins visible). Puis, crantez tout le tour de la couche.

# Retournez. Fermez l'ouverture à petits points. Pour une jolie finition, surpiquez tout le tour de la couche à quelques millimètres du bord.

# Découpez une bande de velcro doux à placer sur l'avant de la couche et deux petits morceaux de velcro dur pour les ailettes. En mercerie, on est généralement obligés d'acheter autant de dur que de doux, mais les sites spécialisés en couches lavables les vendent séparément, ce qui est bien pratique pour les grosses productions.
Pour la couture des velcros, pensez à bien les placer au bon endroit, la bande de velcro doux à l'extérieur devant ; les deux petites pièces de velcro dur à l'intérieur des ailettes. D'accord, pour la plupart d'entre vous, ce n'était sûrement pas la peine de préciser mais rappelez-vous que j'ai deux mains gauches et, par conséquent, deux demi-cerveaux gauches, ce qui parfois n'aide pas se repérer dans l'espace... Et puis, découdre du velcro est assez pénible. 
Bref, vous piquez tout le tour de chaque morceau de velcro, au bon endroit.

Et voilà ! Amusez-vous bien !


Si cette semaine, les poupées se mettent toutes à porter des couches lavables, 
je vous promets une petite galerie-photos 
de tous vos projets pour mercredi prochain. 

Vous êtes partantes ?